Décrochage scolaire : des solutions
 

Décrochage scolaire : des solutions !

par Scripto Sensu pour le GIP Alfa Centre. Le 13/03/13 15:41.
|
Chaque année en région, 3000 jeunes de plus de 16 ans se retrouvent sans établissement à la rentrée. Des solutions existent contre le décrochage scolaire… tout au long de l'année !

 

Sans formation à la rentrée

«En fin de 3ème à Tours, j’ai appris que ma demande d’intégrer un bac pro automobile était refusée, raconte Cassandra Noulin. Le CIO m’a aidée dans mes démarches.» Pionnières au niveau national en matière de lutte contre le décrochage scolaire, la Région Centre et l’Académie Orléans-Tours ont, dès 2006, mis au point le dispositif « Assure ta rentrée ». Grâce à ce dispositif, 70 % des jeunes sans formation à la rentrée réintègrent le système scolaire entre septembre et décembre.

«Les partenaires de l’orientation et de la formation sont mobilisés dès la fin août pour repérer les décrocheurs et leur proposer des places vacantes en lycée, en apprentissage ou un accompagnement par la mission locale», explique Dominique Jacquot, coordinatrice départementale de la Mission Générale d’Insertion (MGI).

Déjà décembre et toujours pas de formation

Les 30% de jeunes qui demeurent non scolarisés à la fin décembre sont accompagnés par «les plateformes de suivi et d’appui aux décrocheurs», réseau de coordination réunissant les acteurs locaux de la formation, de l’orientation et de l’insertion des jeunes.

Intégré au projet régional «Assure ton Avenir !», l’objectif d' « Assure ton Année » est clair : trouver une solution pour ces jeunes, collective ou individuelle. «Avec “Assure ton Année !“, j’ai suivi des cours au GRETA pour ne pas perdre les bases, se souvient Cassandra Noulin. De novembre 2011 à juin 2012, une référente m’a accompagnée dans toutes mes démarches de construction de mon projet et chez des patrons. J’ai fait un stage dans un garage. Aujourd’hui mon projet est clair et je suis en première année de bac pro automobile, je vise un BTS.»

La MGI propose également chaque année des actions de «remobilisation» à plus de 1 000 jeunes de la Région. Majoritairement en lycée professionnel, les « décrocheurs » intègrent un groupe de 16 élèves pour se remettre à niveau et construire leur projet professionnel, notamment à travers des stages. En fin d’année, plus de 80 % d’entre eux réintègrent une formation.

 Bac : 3ème essai gagnant

Rater deux fois son bac peut-être décourageant. Le lycée Benjamin-Franklin d’Orléans accueille une vingtaine de jeunes ayant échoué à l’examen et non scolarisés à la rentrée. L’initiative «Accroche-toi, décroche ton bac» aide les jeunes à obtenir leur bac et leur permet de poursuivre leurs études dans l’enseignement supérieur ou de s’orienter vers d’autres formations ou professions. En 2011, deux tiers des élèves ont décroché le fameux sésame ! Un module similaire, mis en place par la MGI, existe aussi depuis quelques années au lycée professionnel François Clouet de Tours.

Le décrochage n’est pas une fatalité. Des solutions existent et des professionnels sont à votre écoute pour identifier celle qui vous correspondra le mieux !

 

Vos interlocuteurs

Liens utiles

 

© Photo istock