Les métiers de la forêt : de l’entretien à l’exploitation du bois
 

Les métiers de la forêt : de l’entretien à l’exploitation du bois

par Kogito.fr pour le GIP Alfa Centre. Le 09/07/12 15:47. Localisation : 41.
|
L’offre de formation et les professions du secteur forestier en région Centre
Ouvrier sylvicole, conducteur de travaux, technico-commercial en produits bois… Les métiers de la forêt sont nombreux, à l’image des débouchés du secteur. Le point sur les formations qui y conduisent.

Secteur dynamique recherche ouvriers qualifiés

Avec plus de 900 000 hectares soit un quart du territoire régional, la forêt constitue "un secteur qui offrent des débouchés certains pour des métiers de plus en plus variés" assure Didier Polanowski, directeur du CFA agricole du Loiret à Bellegarde. Chargé de production en sylviculture, chef d’entreprise en travaux forestiers, conducteur de travaux, chef d’équipe, débardeur, ouvrier forestier de l’ONF ou du secteur privé, technico-commercial… Autant de postes concernés par les travaux d’entretien et l’exploitation de la forêt. "Notre région est reconnue pour ses feuillus et ses résineux de qualité. Nos chênes sont exploités pour la fabrication de tonneaux, en ébénisterie, en menuiserie, etc. Par ailleurs les filières du bois énergie et du bois construction sont en plein développement. Les offres d’emploi sont plus nombreuses que les demandes" souligne le directeur. Parmi les métiers émergents : ceux d’élagueur et de conducteur de machines d’abattage sont proposés en formation continue au CFPPA du Chesnoy et au CFPPA de Tours-Fondettes.

Une large palette de formations régionales

CAPA, Bac pro, BTSA, Brevet professionnel… Il existe dans la région de nombreux diplômes qui conduisent aux métiers de la forêt. Accessible dès l’âge de 15 ans, le CAPA Travaux forestiers propose deux spécialités : bûcheronnage et sylviculture. La première prépare des professionnels qui seront amenés à exploiter les coupes de bois, le marquage d’arbres, le cubage, etc. La seconde forme des ouvriers qualifiés dans les travaux d’entretien de la forêt : plantation, aménagement, travail du sol, taille, nettoiement… De niveau supérieur, le Bac pro Forêt prépare les futurs chefs d’équipe, responsables de chantier ou chefs d’entreprises*. Le BTSA Technico-commercial Produits de la filière foret-bois forme quant à lui en deux ans des techniciens qui assureront le lien entre les producteurs forestiers et la commercialisation du bois. Toutes ces formations sont dispensées par apprentissage au CFA agricole du Loiret. Par la voie scolaire, le LEGTA des Barres propose un BTSA Gestion forestière et le LPA de Beaune-la-Rolande un Bac pro Forêt, tout comme la Maison familiale rurale (MFR) du Lochois. Enfin, des poursuites d’études sont aussi envisageables avec par exemple la Licence professionnelle "Forêts, gestion et préservation de la ressource en eau" qui ouvrira à la rentrée 2012 au LEGTA des Barres en partenariat avec l’Université de Tours.

Des compétences techniques et scientifiques

"Les connaissances en botanique, en processus sylvicoles et en matériau bois sont essentielles explique Didier Polanowski. Nos formations sont à fort contenu scientifique dans les domaines de la biologie, de l’écologie, de l’agroéquipement…" Au-delà des enseignements généraux tels que mathématiques, histoire-géographie ou économie, l’établissement dispense des enseignements professionnels comme "Processus de production végétale" ou "Conduite d’un chantier forestier" ainsi que des enseignements complémentaires tels que "Secourisme" ou "Développement durable". "A la recherche de production et de rentabilité, les forestiers opèrent dans le respect de l’environnement et des certifications PEFC ou FSC" précise Didier Polanowksi. Les qualités requises pour rejoindre les métiers de la forêt ? "Des aptitudes impératives au travail d’extérieur, une bonne condition physique, de la mobilité et une capacité à organiser son travail selon les saisons." A noter : des championnats de France de coupe de bois sportive, auquel participe le CFA de Bellegarde, sont organisés chaque année par la FNSMR. L’occasion de découvrir les savoir-faire des formateurs et apprentis forestiers qui concourent dans différentes épreuves : ébranchage, coupe de précision, abattage, démontage et remontage de la tronçonneuse…

* Depuis janvier 2012, une formation de niveau 4 minimum (Bac pro Forêt par exemple) est exigée pour créer une entreprise de travaux forestiers.

Sigles utilisés :
BTSA : Brevet de technicien supérieur agricole
CAPA : Certificat d'Aptitude Professionnelle Agricole
CFA : Centre de Formation d’Apprentis
CFPPA : Centre de Formation Professionnelle et de Promotion Agricoles
FNSMR : Fédération Nationale du Sport en Milieu Rural
FSC : Forest Stewardship Council
LEGTA : Lycée d'Enseignement Général et Technologique Agricole
LPA : Lycée Professionnel Agricole
ONF : Office National des Forêts
PEFC : Programme de reconnaissance des certifications forestières

Quelques liens pour aller plus loin

41e Olympiades : les bûcherons à l’honneur
Site du CFA agricole du Loiret
Site du CFPPA de Tours-Fondettes
Site de la Maison familiale rurale du Lochois
Site de la Coupe de Bois Sportive 

 

Les + d'Etoile

Les formations dans le domaine du bois
Les diplômes
Les métiers