Visa + Parcours vers l'emploi : "Lever tous les freins des bénéficiaires"
 

Visa + Parcours vers l'emploi : "Lever tous les freins des bénéficiaires"

par Kogito. Le 04/11/19 17:40. Localisation : 45.
|
Illustration du Visa + Parcours vers l'emplo à l'occasion des visites du haut-commissaire aux compétences et à l'inclusion par l'emploi et du président de la Région, François Bonneau, à ACM Formation, ELS d'Orléans-la-Source.

"On ne doit pas oublier les personnes les plus éloignées du monde du travail" a insisté Jean-Marie Marx le 7 novembre dernier. Ce jour-là, le haut-commissaire aux compétences et à l'inclusion par l'emploi est venu découvrir l'une des premières actions lancées par la Région Centre-Val de Loire dans le cadre du Pacte régional d'investissement dans les compétences : le Visa + Parcours vers l'emploi. Parmi les 5 Espaces Libres savoirs (ELS) sélectionnés pour expérimenter le dispositif (lire encadré) c'est à ACM Formation (ELS d'Orléans-la-Source) que Jean-Marie Marx était convié. Sa visite s'est déroulée en présence de François Bonneau, président de la Région Centre-Val de Loire, d'Isabelle Gaudron, vice-présidente déléguée à la Formation professionnelle, à l'insertion et à l'orientation, de Jean-Patrick Gilles, conseiller régional délégué à l’Innovation sociale et l’Emploi et président de l'Union Nationale des Missions Locales, de Virginie Coppens Ménager, directrice régionale de Pôle emploi, ou encore d'Édith Châtelais, secrétaire générale de la préfecture de région.

"Nous avons d'abord pris le temps d'expliquer la manière dont nous avons conçu notre expérimentation Visa + et sa philosophie : apporter à des bénéficiaires éloignés de l'emploi et en situation de fragilité un accompagnement global, individualisé et rémunéré ; mobiliser des réponses pour lever tous leurs freins, qu'ils soient liés aux savoirs de base (français, mathématiques, compétences numériques, savoir-être...) ou sociaux, afin de restaurer leur estime de soi, les faire renouer avec la société et les rapprocher de l'emploi" raconte Abderrahim Ghbabra, responsable ACM Formation. La visite s'est ensuite poursuivie par des échanges avec les 15 stagiaires du dispositif, toutes des femmes. "Un hasard, assure Abderrahim Ghbabra. Pour les identifier nous avons été à la rencontre des associations solidaires engagées auprès des publics fragiles comme les Restos du Cœur, le Secours populaire ou encore Pleyades."

"Mon objectif avec cette formation est d'améliorer mon français écrit afin de réussir à trouver un emploi dans une école, auprès des enfants" raconte Tamimount, 47 ans. Comme elle, les 15 bénéficiaires sont toutes en recherche d'emploi. D'une durée de deux mois, le parcours Visa + a débuté le 25 octobre et se terminera le 23 décembre. La formation se déroule à temps plein, du lundi au vendredi. Elle s'articule autour d'entretiens individuels (au minimum 1h par semaine et par apprenant), d'une remise à niveau personnalisée sur les savoirs de base, de temps de formation autour des compétences numériques, de théâtre pour travailler la communication verbale et non-verbale ainsi que d’une préparation aux entretiens et de temps de travail en groupe autour d'un projet collectif. "Pour cette expérimentation nous avons choisi de créer une association d'accompagnement et d'aide aux demandeurs d'emploi. Les apprenantes envisagent par exemple de créer une crèche collective afin de permettre aux parents de se rendre à leurs entretiens d'embauche, indique Elisabeth Lanfrey, formatrice et coordinatrice du dispositif. Le projet collectif est le fil rouge du parcours : par exemple lors des remises à niveau en mathématiques, nous les faisons travailler autour du budget de l'association." Objectif de ce projet collectif : mettre les bénéficiaires en situation de réalisation pour révéler leurs freins et capacités. "C'est intéressant de créer une association, je ne savais pas comment cela fonctionnait. En plus, le travail en groupe permet d'apprendre à écouter les autres, à débattre, à donner son point de vue et puis cela favorise l'entraide" confie Tamimount.

3 formatrices d'ACM Formation, dont Elisabeth Lanfrey, se consacrent à plein temps aux apprenantes du parcours Visa +. "C'est le minimum pour pouvoir correctement les accompagner et leur apporter une vraie écoute, assure la coordinatrice. À trois nous avons vraiment les moyens de lever leurs freins. C'est une bonne chose car les publics fragiles sont bien souvent pollués par différentes difficultés (mobilité, santé, isolement, précarité, violence conjugale...). Cela nous permet aussi de les accompagner, tous les vendredis après-midi, dans leurs démarches individuelles si elles ont des problèmes de mobilité ou en ressentent le besoin." "Cet accompagnement régulier autour de mon travail me montre que j'avance" remarque Tamimount. Elisabeth Lanfrey l'assure : "Nous avons réussi à créer un espace d'échanges, d'écoute et d'expression. Elles viennent toutes et ne sont jamais en retard" se réjouit la formatrice. Pour lever certains freins, notamment la mobilité, les formatrices peuvent également compter sur une originalité du Visa + : la rémunération des apprenants. "C'est un vrai soutien" confirme Tamimount. Après moins d'un mois de formation, cette dernière constate déjà des progrès, "notamment d'un point de vue humain : j'ai gagné confiance en moi et je me suis ouverte aux autres."

 

Les sites expérimentaux du Visa + Parcours pour l'emploi
Pour l'expérimentation, 5 bassins de vie ont été choisis avec une attention particulière selon leurs spécificités : rural, semi-rural ou urbain (quartier prioritaire de la ville). Les 5 ELS pilotes de cette courte expérimentation couvrant ces zones, sont : l'INFREP (site du Blanc), le GRETA Berry (site de Vierzon), AGAFOR (site de Montargis), le GRETA Val de Loire (ELS d'Amboise, site de Château-Renault ) et ACM Formation (site d'Orléans-la-Source). Ils testent depuis fin octobre/début novembre le dispositif auprès de 75 bénéficiaires afin de faire des retours d'expériences avant le lancement officiel du Visa + Parcours pour l'emploi en 2020 et l’essaimage sur divers territoires.


Pour aller plus loin
Visa + Parcours vers l'emploi : 1er retour d’expérience du Greta Val de Loire à Château-Renault en présence d’Isabelle Gaudron
Insertion dans l’emploi et suites de parcours positives : retours de l'expérimentation Visa + à AGAFOR
La Région et l’État signent le Plan régional d’investissement dans les compétences 2019-2022


Légende photo : De gauche à droite : Isabelle Gaudron, Abderrahim Ghbabra, Jean-Marie Marx et François Bonneau.