Stages en entreprise
 

Stages en entreprise

par Kogito pour le GIP Alfa Centre. Le 03/09/14 15:47.
|
Une première expérience professionnelle à ne pas négliger !
La loi sur l’encadrement des stages a été publiée au Journal officiel le 11 juillet 2014. L’occasion de revenir sur les droits et devoirs du stagiaire en entreprise. Conseils et témoignages.

Le stagiaire, un renfort pour l'entreprise

"Tout au long de mon stage, j'ai proposé des idées pour montrer ma motivation à l'entreprise." Pierre, 21 ans, vient tout juste d'achever sa 3e et dernière année d'études au sein de l'école Brassart à Tours. Pendant 3 mois, il a été stagiaire dans une entreprise de création de sites internet. Mise en page, élaboration de pictogrammes et de logos, montage vidéo… : le jeune homme a touché à plusieurs domaines. "Ma principale mission était de donner un coup de main à l'équipe face à sa charge de travail, précise Pierre. On m'a donné des responsabilités, certes limitées, mais j'ai senti une vraie confiance. Ça m'a permis de progresser et de gagner en assurance." Pour Frédéric Avry, directeur Carrières chez France Business School (fBS) à Tours, c'est là tout l'enjeu d'un stage : "Être acteur de son stage, voilà la clef de la réussite. Cette expérience peut s'avérer un tremplin vers l'emploi. Il ne faut surtout pas rester dans son coin en attendant que ça se passe." Politesse, horaires, attitude : autant de règles à respecter en arrivant dans une entreprise. Mais cela ne suffit pas : "Soyez inventifs, audacieux et n'ayez pas peur de proposer des choses et de vous faire remarquer !"

Mener l'enquête pour dénicher le bon stage

Pour tirer tous les bénéfices de cette expérience, le professionnel conseille en premier lieu de bien cibler le type d'entreprise souhaitée et d'anticiper les missions qu'un stagiaire pourrait y remplir. "Il est important de veiller à ce que le stage soit cohérent avec le projet professionnel, prévient Frédéric Avry. On peut chercher un stage en France bien sûr, mais attention à ne pas céder à la facilité. Mon conseil : partir à l'étranger ! Cela élargit considérablement le champ des possibles et permet d'observer des modes de management différents." Une fois la structure identifiée, une convention signée entre l'entreprise, le jeune et son établissement fixe les modalités pratiques du stage (amplitude horaire, mission(s), etc.) Mais attention à aller voir "plus loin" : "Nous encourageons les étudiants à chercher à comprendre l'écosystème de l'entreprise qui les accueille : qui sont ses sous-traitants ? Qui fait quoi ? détaille Frédéric Avry. Le stagiaire doit procéder à un véritable travail d'investigation pour trouver sa propre place." De son côté, Pierre avait bien ciblé les entreprises qui l'intéressaient avant de leur proposer ses services : "Je me suis constitué un portfolio de mes travaux d'école et j'ai tapé à la porte des agences dont le travail me plaisait."

Les stages encadrés par une nouvelle loi

A l'issue de son stage, Pierre a rédigé un rapport. "J'y ai listé toutes les tâches effectuées dans l'entreprise, mon ressenti. Bref, la synthèse de mon expérience personnelle." Le jeune homme a présenté ce document lors de sa soutenance de mémoire en juin dernier. Pendant son stage, l'ex-étudiant a perçu une indemnité mensuelle de 436 euros. Versée par l'entreprise lorsque la durée du stage est égale ou supérieure à 2 mois, cette somme sera revalorisée à partir du 1er septembre 2015. La loi du 10 juillet 2014 renforçant l'encadrement des stages et l'amélioration du statut des stagiaires prévoit en effet de rétribuer ces derniers à hauteur de 523 euros par mois.

Le + d'Etoile

Une solution pour faire découvrir les métiers pendant les vacances scolaires, y compris les grandes vacances d'été à des collègiens et lycéens.

Un guide pour se repérer dans l'univers des stages en fonction de sa situation.

Gratification, exceptions à la durée maximale de six mois, inscription sur le registre du personnel, convention de stage... Un décret d'application de la loi du 10 juillet 2014 est paru le 30 novembre 2014.