Les tests de langue française pour les signataires du contrat d'intégration républicaine font peau neuve
 

Les tests de langue française pour les signataires du contrat d'intégration républicaine font peau neuve

par Réseau Intercariforef. Le 23/02/22 09:22.
|
En janvier 2022, les Test de connaissances en français pour l'accès à la nationalité française et Test d'évaluation en français évoluent.

Dès janvier 2022, le Test de connaissances en français pour l'accès à la nationalité française (TCF ANF) et le TCF "tout public" sont remplacés par le TCF Intégration, résidence et naturalisation (TCF IRN), porté par France Éducation international (FEI).

Le Test d'évaluation en français devient le TEF Intégration, résidence et naturalisation (TEF IRN), porté par la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) Paris Île-de-France.

 

Un fort enjeu en faveur de toute personne étrangère de plus de 16 ans, notamment les primo-arrivants et réfugiés

L’obtention de l'un de ces deux tests permet à un primo-arrivant de justifier l’acquisition du niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL), une des conditions pour obtenir une carte de résident. Cela permet aussi à un primo-arrivant et réfugié de justifier l'acquisition du niveau B1 pour l'obtention de la nationalité française. C’est aussi un bon moyen pour valider un niveau A1 dans le cadre du Contrat d'intégration républicaine (CIR), accompagné de l’Office français de l'immigration et de l'intégration (Ofii).

 


Ces deux tests répondent aux dispositions de l’arrêté du 21 février 2018 introduites par le ministère de l’Intérieur et reconnues par l’ensemble des préfectures. Cet arrêté fixe la liste des diplômes et certifications attestant le niveau de maîtrise du français requis pour obtenir une carte de résident. L’Ofii prend en charge le passage de l’examen dans le cadre du CIR. En revanche, depuis le 1er janvier 2022, ces 2 tests, ainsi que la majorité des diplômes et certifications issus de l’arrêté, ne sont plus enregistrés au Répertoire spécifique de France Compétences et donc de fait plus éligibles au Compte personnel de formation (CPF).


Quelles sont les exigences au moment de l’évaluation des tests ?

Les épreuves d’évaluation sont organisées autour de 4 épreuves obligatoires :

 

  • compréhension orale
  • compréhension écrite
  • expression écrite
  • expression orale.

 

Pour plus de détails sur l’examen du TCF IRN, consultez le site du certificateur : France Education international.

 

Pour plus de détails sur l’examen du TEF IRN, consultez le site du certificateur : Le Français des affaires.

 

La durée de validité du test est de 2 ans. L’exigence, relative aux dispositions émises par le ministère de l’Intérieur, notamment dans le cadre du marché Ofii, porte sur l’oral et l’écrit.

 

Lisibilité de l’offre de formation dispensant ces deux certifications

Les personnes peuvent s’inscrire directement à l’un des deux tests sans pour autant bénéficier d’une formation. Il suffit qu’elles consultent le site des organismes certificateurs qui relaient l'information.

Les accompagnants des publics ayant des freins linguistiques peuvent retrouver les lieux de passation de ces tests sur la cartographie linguistique du réseau des Carif-Oref (RCO).

Des campagnes de référencement vont être lancées prochainement par le RCO et Défi métiers avec le concours de la CCI Paris Île-de-France et FEI afin d’inciter l’ensemble des organismes de formation partenaires à recenser leur offre de formation qui dispense l’un de ces deux tests.

 

En savoir plus :

 

> Lire l'article originel complet sur le site du réseau des Carif-Oref

 

Pour aller plus loin

 

Les + d'Etoile

Lancement de l'application mobile et du site internet BonjourBonjour qui permettent de guider les étrangers vers des cours pour apprendre le français.

En janvier 2022, les Test de connaissances en français pour l'accès à la nationalité française et Test d'évaluation en français évoluent.

A compter de mars-avril 2021, 8 Carif-Oref* vont proposer une offre de professionnalisation/sensibilisation aux acteurs de leurs territoires.