Les démarches emplois-compétences sur les territoires
 

Les démarches emplois compétences sur les territoires

par GIP Alfa Centre (AM). Le 06/08/15 15:50.
|
La Commission emploi mutations économiques (CREFOP) a confié à une cellule régionale d’appui (Direccte, Conseil régional, Pole emploi, Aract, GIP Alfa Centre) une mission de favoriser la mise en oeuvre de la GPEC sur les territoires.

 

Depuis 3 ans, le GIP Alfa Centre-Val de Loire a coordonné plus d’une quinzaine d’ateliers de rencontres et de sensibilisation sur la Gestion Prévisionnelle des emplois et des compétences sur les territoires qui ont permis de partager une vision sur la GPECT, ses objectifs et une modélisation.
Les thèmes suivants ont été abordés :

  • les démarches emplois-compétences : synthèse et capitalisation
  • l’évaluation des démarches emplois-compétences
  • l’observation et ses outils des démarches emplois-compétences
  • compétences, de quoi parle-t-on ?

 

Partager collectivement des représentations sur les enjeux d'une démarche GPECT sur son territoire

Contexte réglementaire et institutionnel

Une circulaire DGEFP du 29 juin 2010 qui précise les modalités d’animation d’un dispositif régional dédié à la coordination des démarches GPEC territoriale.

La commission de "Sécurisation des parcours, Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) développement des compétences et validation des acquis" dans le cadre du CPRDFP qui avait pour principales missions d’animer, coordonner le développement de la dynamique territoriale de GPEC et de mettre en visibilité les actions réalisées en terme de sécurisation des parcours professionnels des actifs, avec notamment pour objectifs de :
– proposer un cadre socioéconomique prospectif régional et le faire connaître
– susciter et accompagner la réalisation d’actions territoriales
– favoriser la dimension des ressources humaines, la gestion des compétences et l’amélioration des conditions de travail au sein des entreprises pour anticiper les évolutions et leurs impacts territoriaux ; partager l’information et le retour d’expérience pour mettre en visibilité les actions réalisées et les résultats obtenus…
– capitaliser et promouvoir les bonnes pratiques
– favoriser le dialogue social territorial.

Des actions en région Centre-Val de Loire

En 2012, la DIRECCTE et le Conseil Régional du Centre-Val de Loire en partenariat avec l’ARACT, le GIP Alfa Centre et Pôle Emploi ont mis en place des journées d’échanges, de réflexion, sur chaque département pour travailler sur les liens entre compétences, emploi, formation, insertion, économie et territoire, et partager avec les différents acteurs :

Mais au-delà de l’intention comment passer à l’action ?
Pourquoi faire sur notre territoire ? Quels sont nos enjeux ?
Quel est mon intérêt ? Cela va-t-il enrichir mon action ?
Comment concrètement la mettre en place ?

Avec quels partenaires ? Quelles sont les étapes fondamentales ?
Est-ce juste un effet de mode ou une véritable façon de travailler ?

 

Puisqu'il était question d’innovation, de travailler autrement, ces journées ont été animées avec la méthode  Serious game lego (Cabinet Reliences) pour permettre d’échanger, confronter des points de vue en dépassant les postures institutionnelles.

 

 

Structurer collectivement une méthode de démarche GPECT sur le territoire régional

Suite à ces journées départementales, en 2013, un réseau d’échanges de pratiques (sous forme d’ateliers) a été constitué avec des professionnels engagés sur 5 bassins d’emplois (Châteauroux, Gien, Tours, Vierzon, Blois) au niveau régional. Ces ateliers de professionnels avaient pour objectifs, à travers les expériences, de renforcer les compétences, produire des outils, méthodes, pour donner les moyens aux acteurs de travailler sur les territoires et de développer des actions.

1. La naissance et le cadre du projet de territoire
2. L’ingénierie du projet avec la question du pilotage du projet
3. Une dynamique d’acteurs à créer : la question des partenariats et de son animation
4. Le suivi et l’évaluation du projet sur le territoire

C’est ainsi qu’une modélisation d’une démarche GPECT a été co-construite et présentée à la commission de "Sécurisation des parcours, Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) développement des compétences et validation des acquis", ainsi que la synthèse des travaux. 
                                                                                                                                                        cliquer pour agrandir 

 

Mutualiser des démarches, méthodes et outils de démarche GPECT sur les territoires

En 2014, le groupe d’échanges de pratiques (sous forme d’ateliers) s’élargit à d’autres bassins d’emplois de la région Centre-Val de Loire, il s’agissait de poursuivre le travail d’accompagnement de ces acteurs au niveau local et renforcer cette logique de réseau en abordant des thèmes comme l’évaluation, l’observation et ses outils, les compétences, de quoi parle-t-on ?

Les objectifs de ces ateliers restent centrés sur les expériences vécues pour accompagner ces professionnels dans des choix méthodologiques et favoriser ainsi la mise en œuvre de projets emploi-compétence sur un territoire.

 

Un zoom sur les problématiques "compétences"

En 2015, un travail est commandité par la DIRECCTE Centre-Val de Loire et mis en œuvre par l’ARACT Centre, en partenariat avec la Région Centre-Val de Loire et le GIP Alfa Centre pour donner la parole aux acteurs des compétences et échanger sur le sujet complexe des compétences, se doter d’un langage commun sur les compétences pour mieux se comprendre et être plus efficace, construire des propositions facilitant le développement et la valorisation des compétences individuelles et collectives (pour tester des solutions).

3 axes de travail :
– à l’échelle d’une filière : l’agro-alimentaire
– à l’échelle d’un territoire : l’Indre
– à l’échelle régionale

Les investigations conduites (cabinet AMNYOS) ont permis d’interroger 86 personnes et 43 structures comme :
– des entreprises : Antartic, Cargill, McKey Food, Rians, Tradival, Brasserie Bos
– des intervenants relais : Adecco, Mission locale de l’Orléanais, ARIAC, CAC, PE, CCI, CMA, Allizé, Cap emploi, Région, Randstad, Agefos PME, Opcalia, CCI, CMA, CAPEB, Région, Direccte, Agefiph, Pôle emploi, GIP Alfa Centre, ARACT
– des représentants d’entreprises : MEDEF, CGPME, UPA, CNAM, ANDRH et des représentants syndicaux : CDFT, CGT, CGC...

 

cliquer pour agrandir

Les compétences : une articulation de savoirs

cliquer pour agrandir

De la compétence à la performance : un produit partagé

 

Les résultats de cette enquête ont été partagés au cours d’un séminaire le 9 avril 2015 et ont permis de déboucher sur des pistes de travaux pour engager des actions, expérimentations à conduire en 2016.
 

Documents ressources

Ateliers de sensibilisation : la GPEC sur les territoires (2012)

Ateliers d'échanges de pratiques "comprendre et analyser les questions de l'emploi et les compétences sur les territoires" 2014

Orchestrer les compétences : un levier de la performance des entreprises et de l’autonomie des personnes

Les + d'Etoile

Acteurs de l'entreprise, découvrez le nouveau support produit par l'ANLCI, en partenariat avec l'Association nationale des directeurs de ressources humaines (ANDRH).

Articles

Le GIP Alfa Centre-Val de Loire déploie un programme de professionnalisation : trois ateliers de co-développement en direction des professionnel-le-s de la GPECT sur les territoires en 2018.

La Commission emploi mutations économiques (CREFOP) a confié à une cellule régionale d’appui (Direccte, Conseil régional, Pole emploi, Aract, GIP Alfa Centre) une mission de favoriser la mise en oeuvre de la GPEC sur les territoires.

Pour sensibiliser les artisans de la région à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, la CAPEB propose depuis 2010 des actions collectives et individuelles. Avec, à la clé, des outils pour mieux diriger.

En vidéo, les témoignages et réflexions d’un cadre de la fonction publique, d’un représentant d’entreprise et d’un responsable syndical sur la démarche GPECT : points d’entrée, mise en œuvre, bénéfices, freins….