Obligation de formation des 16-18 ans : webinaire du 16 décembre après-midi
 

Obligation de formation des 16-18 ans : webinaire du 16 décembre après-midi

par Gip Alfa Centre-Val de Loire (ER). Le 09/12/20 11:07. Localisation : 18,28,36,37,41,45.
|
L'obligation de formation des 16-18 ans constitue une des 31 actions de la "stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté" créée en juillet 2019, par la Loi de "l'école de la confiance", confirmée dans le plan "1 jeune, 1 solution".

Instituée à compter du 1er septembre 2020 par un décret du 6 août, cette action concrète fait l'objet d'une circulaire d'application depuis le 22 octobre 2020.

 

Partenariats et feuille de route

Dans notre région, l'obligation de formation fait partie des sujets traités par le groupe thématique n° 8 de la stratégie de lutte contre la pauvreté. Ce groupe est co-animé par la Direccte et par l'association régionale des Missions locales. Il a pu produire une feuille de route aboutie dès la Conférence régionale des acteurs du 7 janvier 2020 grâce aux actions et aux partenariats constructifs, déjà existants depuis plus de 10 ans en Centre-Val de Loire. Ces partenariats, mis en œuvre pour lutter contre le décrochage scolaire (jusque 16 ans), mobilisent déjà de concert : État (Direccte, Draaf), Éducation nationale, Conseil régional et Missions locales.

En Centre-Val de Loire, c'est donc tout naturellement que le Comité de pilotage régional de l'obligation des 16-18 ans a été constitué autour de ces quatre pilotes principaux.

 

Convention de coopération, Copil et groupe de suivi régional

Le Copil a été installé le 26 octobre dernier, date à laquelle la 1ère convention de coopération régionale au démarrage de l'obligation de formation a été signée. Cette convention régionale fixe les engagements des quatre acteurs dans la mise en œuvre. Elle s'accompagne, par ailleurs, d'une participation de 100 000 euros de l'État, dans le cadre des crédits de lutte contre la pauvreté, et d'actions conduites par le Conseil régional pour informer les familles et les jeunes, pour étoffer l'offre de solutions, pour proposer aux Missions locales des prestations de psychosociologues aidant les jeunes dans la conception de leur parcours de (re)mobilisation.

 

Le Copil régional se réunira deux fois par an.

Entre temps, ses travaux sont accompagnés par le groupe de suivi régional réunissant : le commissaire à la lutte contre la pauvreté, le Sgar, la Direccte, la Draaf, la DRDJSCS, le rectorat, le Conseil régional, l'Association régionale des Missions locales.

 

Webinaire du 16 décembre 2020

Dans la perspective du déploiement dans les départements de l'obligation de formation des 16-18 ans, au moment où les listes des premiers jeunes identifiés devraient être publiées, en amont d'une communication nationale et de la création d'un numéro vert à destination des familles et des jeunes, le groupe de suivi régional a proposé un webinaire d'informations et d'échanges : "Obligation de formation des 16-18 ans, mise en œuvre au plus près des territoires" le mercredi 16 décembre 2020 à 14 h 30.

Il a permis de présenter la réforme, le kit d'aide au déploiement, l'offre de solutions existantes, d'illustrer les premières mesures mises en œuvre pour les jeunes, et de répondre aux questions et aux besoins d'accompagnement éventuel dans cette nouvelle étape de lutte contre le décrochage des jeunes.

 

Aller plus loin :

 

-> télécharger la présentation du dispositif lors du webinaire

-> lire l'article "L’obligation de se former pour les 16-18 ans" dans l'espace public d'Etoile

 

 

 Crédit photo : stock.adobe.com

 

Aller plus loin

Les + d'Etoile

L'obligation de formation des 16-18 ans constitue une des 31 actions de la "stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté" créée en juillet 2019, par la Loi de "l'école de la confiance", confirmée dans le plan "1 jeune, 1 solution".

À partir de la rentrée 2020, afin qu'aucun jeune ne soit laissé dans une situation où il ne serait ni en études, ni en formation, ni en emploi, l'obligation de se former est prolongée jusqu'à l'âge de 18 ans.

L’insertion professionnelle des jeunes éloignés de l’emploi est l’une des priorités de l’État. La Direccte Centre-Val de Loire co-finance dans ce but un certain nombre de structures parmi lesquelles l’École de la 2ème chance.