Covid-19 | Impact économique sur les secteurs d'activité et l'emploi en France et en région
 

Covid19 | Impact économique sur les secteurs d'activité et l'emploi en France et en région

par Orfe (LB). Le 18/06/20 09:53.
|
Sommaire
La pandémie de Covid19 s’est traduite en France et en région Centre-Val de Loire par un choc brutal et généralisé à l’ensemble des activités économiques.

En effet, les mesures de confinement, ainsi que les mesures barrières désormais en place, ont eu et vont avoir des répercussions en termes de création de richesses et d’emploi.
Le tableau de bord ci-dessous, réalisé à partir des principales données de la Dares, de l’Insee, de l’Unedic et de Pôle emploi, a donc pour objectif d’éclairer la situation.

 

L’impact économique sur les secteurs d’activité en France

La consommation des ménages (Insee, 16 juin 2020)

La consommation des ménages en biens chute de nouveau très fortement en avril (– 20,2 %), soit une baisse de 33,7 % par rapport à février.
 

Lien vers le tableau de bord de l’Insee

 

La mise à l’arrêt de nombreuses entreprises (Insee, 27 mai 2020)

De fortes disparités sectorielles apparaissent entre le 23 mars et le 10 mai, soit durant la période de confinement, puis depuis le 11 mai avec le déconfinement progressif. Le secteur ayant subi la plus forte baisse est celui des transports et de l’entreposage (de l’ordre de 60 % entre le 23 mars et le 10 mai) ; cela pourrait s’expliquer par la forte réduction des activités de la SNCF et des compagnies de transports urbains notamment.
 

Lien vers la note de conjoncture de l’Insee

 

Estimation de la perte d’activité (Insee, 27 mai 2020)

A la sortie du confinement, depuis le 11 mai, la perte d’activité économique est estimée à 21 % par rapport à une situation "normale". Toutefois, cette perte constituerait un rebond de 12 points par rapport à l’estimation du 7 mai, portant sur la dernière quinzaine de confinement (- 33 %).

 

Lien vers la note de conjoncture de l’Insee

 

L’impact économique sur l’emploi en France

Estimation de l’emploi salarié au 1er trimestre (Dares, 11 juin 2020)

À la fin du premier trimestre 2020, l'emploi salarié chute de 2 %, soit 502 400 destructions nettes d'emplois par rapport à la fin 2019. L'emploi salarié retrouve son plus bas niveau depuis le quatrième trimestre 2017. La baisse concerne presque exclusivement le secteur privé avec 497 400 destructions nettes (soit − 2,5 %) tandis que la fonction publique perd 4 900 emplois (soit − 0,1 %). Sur un an, l'emploi salarié chute de 304 700 (soit − 1,2 %). Il baisse de 317 200 dans le privé mais augmente de 12 400 dans la fonction publique.

 

Lien vers les informations rapides

 

Evolution de l’emploi intérimaire par secteur d’activité au 1er trimestre 2020 (Dares, 11 juin 2020)

- 40,4 %, soit - 318 100 intérimaires entre fin décembre 2019 et fin mars 2020 : niveau comparable à celui atteint au creux de la crise économique de 2008-2009.
 

Lien vers l’étude Dares

 

Les secteurs concernés par les demandes d’activité partielle (Unedic, 5 juin 2020)

Estimation de la répartition du nombre de salariés mis en activité partielle en avril 2020, par secteur d’activité :
 

Lien vers le point de situation sur l’utilisation de l’activité partielle

 

Situation sur le marché du travail (Dares, 28 mai 2020)

  • Evolution du nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A en avril 2020

+ 22,6 % soit + 843 000 demandeurs d’emploi supplémentaires (hors Mayotte), 4 575 500 demandeurs d’emploi au total.
Il s’agit à la fois de la hausse mensuelle la plus forte et du niveau le plus haut observé depuis 1996.
Sur trois mois, le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A augmente de plus d’un million (+ 1 065 200, soit + 30,3 % depuis fin janvier).

 

Par tranche d’âge :
 

 

  • Evolution du nombre de demandes d’inscription à Pôle emploi (Dares, 9 juin 2020)

 

Lien vers la situation sur le marché du travail au 9 juin

 

  • Evolution du nombre de demandes d’inscription à Pôle emploi (Dares, 9 juin 2020)

A l’échelle nationale, on atteint au 9 juin, 86 % des offres d’emploi comparativement au niveau pré-confinement.

 

Lien vers la situation sur le marché du travail au 9 juin
 

 

Impact sur les structures de l’IAE (Dares, 27 mai 2020)

La Dares a réalisé, du 22 avril au 4 mai, une enquête flash auprès des structures de l’insertion par l’activité économique (IAE) :

 

  • Plus de 95 % des structures de l’IAE ont baissé ou stoppé leur activité pendant le confinement
  • - 21 % baisse des effectifs en insertion en moyenne
  • 70 % des structures dont les effectifs ont baissé déclarent avoir eu recours au non-renouvellement de contrats et 32 % à une annulation ou un report d’embauches
  • 87 % des structures déclarent avoir eu recours au chômage partiel ; le télétravail et la formation à distance restent minoritaires
  • Toutes les activités sont en forte diminution, en particulier dans les services à la personne.

Lien vers les résultats de l'enquête Dares

 

Impact sur l’emploi (OFCE, 06 mai 2020)

Le choc de confinement affecte 9,1 millions d’emplois. Parmi eux :

 

  • 2,1 millions sont touchés par les fermetures obligatoires (dont 330 000 non-salariés et 40 000 salariés en contrat court de moins d’un mois)
  • 1,6 million de salariés et 100 000 non-salariés sont en garde d’enfant à la suite de la fermeture des écoles
  • 7,9 millions d’emplois salariés, soit 33 % des emplois salariés, et 400 000 non-salariés (14 %) pourraient être concernés par la mise en place du télétravail (hors commerces fermés)
  • À l’inverse, 18,5 millions d’emplois ne pourraient pas profiter de la pratique du télétravail.

Lien vers l’étude

 

Les chiffres clés pour la région Centre-Val de Loire

Estimation de la perte d’activité régionale liée aux mesures de confinement selon les secteurs d’activité

La perte d’activité estimée en région Centre-Val de Loire est de 32,4 % au 7 mai 2020, une part légèrement inférieure à la moyenne nationale.
 

Lien vers le point de conjoncture du 7 mai de l’Insee

 

Estimation départementale de la perte d’activité liée aux mesures de confinement

A l’échelle départementale, l’impact économique apparaît moins dispersé en région Centre-Val de Loire. En effet, les écarts au sein de la région sont de l’ordre de 2 points (contre 10 points à l’échelle nationale) entre d’une part les départements du Cher et de l’Indre et d’autre part les trois départements de l’axe ligérien ainsi que l’Eure-et-Loir.
 

Note de lecture : au 7 mai 2020, l’activité économique aurait diminué de 33,7 % dans le département du Loir-et-Cher.

 

Lien vers le point de conjoncture du 7 mai de l’Insee

 

Evolution de l’emploi intérimaire par secteur d’activité au 1er trimestre 2020 (Dares, 11/06/20)

- 40,3 %, soit - 14 698 intérimaires entre fin décembre 2019 et fin mars 2020.
 

 

Evolution du nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A en avril 2020

+ 26,9 % sur un mois soit + 42 271 demandeurs d’emploi supplémentaires.
157 140 demandeurs d’emploi au total.


Par tranche d’âge :
 

Lien vers le site de la Direccte

 

Evolution des offres d’emplois collectées par Pôle emploi

 

Accès aux données de la Dares

 

Les + d'Etoile

Mise à jour de septembre 2020 : 5 mois après la sortie progressive du confinement, cet article fait le point sur les pertes d’activité économique et le marché du travail.

Guide étudiant du CRIJ

Vous êtes étudiant-e en Centre-Val de Loire, le guide "Être étudiant en région Centre-Val de Loire" est fait pour vous !

Mise à jour d'août 2020 : 4 mois après la sortie progressive du confinement, cet article fait le point sur les pertes d’activité économique et le marché du travail.

Mise à jour de juillet 2020 : deux mois après la sortie progressive du confinement, cet article fait le point sur les pertes d’activité économique et le marché du travail.

La journée qui devait avoir lieu le 23 mars dernier a été reportée en raison de la crise sanitaire au 29 septembre, au Centre de congrès de Vierzon et en webinaire sur le thème "accompagnement, insertion et évolution du système d'emploi".

Le Gip Alfa Centre-Val de Loire propose un cycle de professionnalisation à destination des acteurs de l'orientation, l’insertion et l’emploi sur des thématiques clés des métiers de l’information et de l’orientation tout au long de la vie.

La pandémie de Covid19 s’est traduite en France et en région Centre-Val de Loire par un choc brutal et généralisé à l’ensemble des activités économiques.

La démarche DEFI, portée par la Région Centre-Val de Loire, dans le cadre du PACTE d’investissement dans les compétences 2019-2022, vise la création de formations "cousues main".

La Région Centre-Val de Loire va lancer, dans les semaines à venir, des consultations pour les achats de formation professionnelle 2021-2024.

Stratégies et innovations pédagogiques ont été interrogées par l'Union régionale des 6 Centres de Ressources Illettrisme et Analphabétisme (Cria) départementaux du Centre-Val de Loire.