Première phase de l’expérimentation
 

Première phase de l’expérimentation

par Gip Alfa Centre (ORFE/CC/MH).
|
Expérimentation REBEQUA en région Centre

REBEQUA : la première phase de l’expérimentation est en cours

Dans le cadre d’un projet européen, l’ORFE a engagé en mai 2011 une expérimentation, nommée REBEQUA, qui affiche un double objectif :

  • Anticiper les besoins en compétences à court et moyen terme afin d’adapter l’offre de formation aux besoins régionaux.
  • Expérimenter une méthode d’observation qualitative participative en entreprise

L’originalité de cette enquête qualitative réside dans sa méthode participative, qui implique l’ensemble des réseaux : institutionnels (Conseil régional et Direccte), Pôle emploi, branches professionnelles, entreprises, syndicats salariés, experts, … Ils coopèrent tout au long de la démarche : réalisation collective du questionnaire et tests.

Les trois phases de l’expérimentation
 

 

 

Finalisation de la première phase du projet


L’expérimentation a été validée le 15 avril 2011 par les réseaux invités à se mobiliser, soit la Région, le Pôle Emploi, l’Etat. Les branches professionnelles participent aux tests.
A cette occasion, les métiers choisis ont été validés : cuisinier de restauration collective, technicien de maintenance industrielle. Ces métiers présentent des difficultés de recrutements récurrentes liées notamment à une inéquation entre les compétences recherchées par les entreprises et les compétences disponibles sur le marché du travail.

Cette expérimentation s’inscrit dans une démarche prospective : le but de l’enquête n’étant pas d’observer les compétences mises en œuvre mais bien de cibler les compétences en évolution au regard des mutations économiques en cours.

Trois réunions ont permis l’élaboration collective de questionnaires d’enquête. Après avoir réfléchi collectivement sur les facteurs d’évolutions sectorielles, les compétences en évolution des titulaires de poste des métiers ciblés ont été mises en évidence. Trois questionnaires ont alors pu être élaborés à destination du chef d’entreprises, de l’encadrant de proximité, ainsi que du titulaire de poste.

A ce jour, ces questionnaires sont testés auprès de quelques entreprises afin de vérifier la clarté des questions, la facilité de réponse, la durée et la fluidité du questionnaire.
Par ailleurs, les réseaux sont en cours de mobilisation de leur carnet d’adresse « entreprises » afin d’entrer dans la 2e phase de l’expérimentation, la phase d’enquête proprement dite.