Les parcours de formation professionnelle des jeunes
 

Les parcours de formation professionnelle des jeunes

par Gip Alfa Centre (ORFE/CC/CF).
|
L’inscription des élèves de 3ème dans la voie professionnelle : première étude de l’Observatoire de suivi des parcours de formation professionnelle des jeunes.

La mise en place d’un observatoire de suivi des parcours de formation professionnelle des jeunes


En 2010, le Rectorat, la DRAAF et le Conseil régional du Centre mettent en commun leurs bases « élèves », dans le cadre d’un observatoire de suivi des parcours de formation professionnelle des jeunes. Cet observatoire, au sein du GIP ALFA CENTRE, est créé dans le contexte de réforme de la voie professionnelle qui s’est généralisée en 2009 : le baccalauréat professionnel se fait désormais en trois ans, au même titre que le baccalauréat général ou technologique. La première étude de l’observatoire porte sur l’orientation et l’affectation post-troisième. Elle met en évidence les choix opérés par les jeunes en sortant du collège, les cheminements entre la demande d’orientation et le moment de l’inscription, en passant par la phase de l’affectation. Un suivi de cohorte de ces jeunes entrés en formation professionnelle en septembre 2009 est actuellement en cours.

 

Un observatoire de suivi des parcours de formation professionnelle des jeunes

Il a pour objectif d’analyser la nature, le sens et la portée des évolutions constatées dans le cadre de la réforme de la voie professionnelle :
 

  • - Les effets de la transformation des BEP en baccalauréats professionnels en trois ans, et la création de nouveaux CAP ;
  • - Les réorientations et passerelles entre les différentes modalités de formation (scolaire, apprentissage, …) ;
  • - Les ajustements des orientations entre les différents cursus de formation et/ou les sorties de ces appareils de formation.

L’analyse concerne les voies de formation scolaire et par apprentissage, éducation nationale et enseignement agricole.


 

 

3 élèves de troisième sur 10 s’orientent vers la voie professionnelle en 2009


L’orientation en fin de troisième est une étape-clé dans la scolarité d’une majorité des élèves, confrontés pour la première fois à un choix important concernant la suite de leur parcours. Parmi les 29 000 élèves sortant de troisième en juin 2009 dans l’académie d’Orléans-Tours, plus de 8800 ont fait le choix de la voie professionnelle, soit 3 jeunes sur 10. Le baccalauréat professionnel, désormais en 3 ans, est le premier choix pour 67 % des élèves. Le CAP est quant à lui, demandé par 22 % des sortants de troisième.

 

Une inscription à la rentrée qui diffère parfois de l’affectation en juin


L’affectation, procédure administrative qui suit la demande d’orientation, n’est pas automatique dans les spécialités professionnelles, car il y a parfois plus de demandes que de places. Pourtant, près de 1 400 élèves admis dans la classe, la spécialité et l’établissement demandés ne s’y inscrivent pas à la rentrée. Ils changent soit de niveau de formation (Bac pro, CAP, ...), soit d’établissement (centre de formation d’apprentis, établissement privé) ou bien en situation inconnue. Il semble cependant que l’attrait d’un métier soit un critère déterminant au moment de l’orientation, puisque les jeunes qui changent d’établissement restent presque tous dans une spécialité proche de celle demandée en juin.

Télécharger l’article : « Affectation »

 

Changement de cap à la rentrée : des choix plus « solides » dans l’industrie et les transports que dans le bâtiment et le commerce


Les formations industrielles regroupent un tiers des demandes vers la voie professionnelle, en premier vœu. Les demandes vers les services arrivent en second, suivies de celles vers le commerce. Au moment de l’inscription à la rentrée de septembre, la grande majorité des élèves affectés dans l’industrie ou le transport s’y inscrit effectivement. Dans le bâtiment, les élèves sont plus nombreux à changer d’établissement, de statut (scolaire, apprenti) ou même de niveau de formation. 21 % des élèves admis dans une formation liée au commerce ont changé d’avis durant l’été.

Télécharger l’article : « Spécialités »