Les métiers du transport routier de voyageurs
 

Les métiers du transport routier de voyageurs

par Scripto Sensu pour le GIP Alfa Centre.
|
Transport interurbain régulier, scolaire, dédié aux personnes fragilisées ou eautocars de tourisme... le transport routier de voyageurs recrute !

Avant le bac

  • Conducteur d’autocar / bus en interurbain

Il conduit un autocar d’une capacité supérieur à 9 places et assure le transport de personnes dans des conditions de sécurité, de confort et d’information optimal. C’est le représentant de l’entreprise, jouant un rôle commercial important.
Formation : ce métier est accessible directement avec un permis de conduire D ou E (D) + FIMO, titre professionnel de niveau V et/ou certificat de compétences professionnelles (CCP).
 Il est également possible d'obtenir, par une démarche de validation des acquis de l'expérience (VAE)

  • Conducteur(-trice) routier de voyageurs

Le conducteur(-trice) routier de voyageurs conduit en sécurité des autobus (en transport urbain) et/ou des autocars dans le cadre de transports scolaires, lignes régulières départementales et régionales, transport occasionnel et tourisme. En contact avec la clientèle, il ou elle renseigne et accueille les voyageurs. Veillant au respect des règles de sécurité et au confort des voyageurs, il ou elle est aussi capable d’informer et de réagir en temps réel à des situations inattendues et d’urgence.
Formation : Permis D + FIMO en transport public interurbain, titre professionnel de conducteur(-trice) routier en transport interurbain de voyageurs, CAP agent d’accueil et de conduite routière.

  • Conducteur en tourisme

Il assure le transport de voyageurs en service urbain, interurbain, régional, national ou international. Il renseigne et accueille les voyageurs en veillant au respect des règles de sécurité et du contrat de transport.
Formation : cet emploi/métier est accessible directement avec un permis de conduire D ou E (D) + FIMO, obtenu par la voie de la formation initiale ou continue.

  • Mécanicien réparateur de véhicules industriels/tourisme

Le mécanicien anticipe les incidents des véhicules industriels et touristiques, il réalise l’entretien courant des véhicules et peut également se déplacer pour assurer des interventions rapides. Le métier s’exerce dans différents secteurs : industrie, entreprise, exploitation agricole, tourisme … La formation se dispense soit par un CAP mécanicien en maintenance, soit par un bac pro ou un BTS.

Après le bac

  • Responsable de secteur

Il a pour mission de développer le chiffre d’affaires et la part de marché de ses produits sur son secteur en veillant à la politique commerciale de l’entreprise.
Formation : bac +4-5, écoles de commerce ou master en distribution, BTS force de vente,  DUT techniques de commercialisation.

  • Responsable d’exploitation en transport de voyageurs

Il organise et gère les tournées des véhicules. Il assure le suivi du transport, veille à l’entretien de « la flotte » et à l’équilibre financier de l’activité. Il occupe une fonction à la fois commerciale et administrative.
Formation : BTS transport et logistique.

  • Technicien d’exploitation en transport urbain et non-urbain

Il organise le travail des conducteurs et détermine les solutions techniques permettant le transport de voyageurs dans un souci d’optimisation économique.
Formation : en temps plein : titre professionnel TSTP (technicien supérieur transport de personnes), titre RPTP (responsable production transport de personnes). En contrat de professionnalisation et période de 
professionnalisation : titre professionnel TSTP (technicien supérieur transport de personnes), titre RPTP (responsable production transport de personnes).

  • Responsable de centre / responsable d’agence

Il ou elle organise et gère les activités de l’agence dans le cadre d’un budget établi par sa direction. Il ou elle supervise l’ensemble du personnel de l’agence et coordonne l’organisation des différents services (exploitation, commercial, administratif). Le ou la responsable de centre travaille en collaboration permanente avec ses collaborateurs. Il ou elle est en contact avec de multiples interlocuteurs : clients, confrères, administrations… Un esprit de décision est nécessaire, un pouvoir d’adaptation et des capacités d’anticipation sont requis.
Formation : bac +3 licence pro transports et voyageurs, bac+3 licences pro chaîne logistique globale, bac +3 licence pro conception, management et commercialisation de la chaîne transport de marchandises.

  • Chef de centre

Le ou la chef(-fe) de Centre organise le mouvement des véhicules destinés au transport de voyageurs en fonction de la connaissance des besoins et des contraintes. Il ou elle coordonne l’activité des agents de conduite, assure l’exploitation des véhicules et peut gérer un ensemble de lignes, ainsi que le budget et le matériel qui leur sont affectés. Le métier s’exerce, le plus souvent, dans les entreprises de transports publics (urbains ou interurbains). L’activité nécessite de travailler au sein d’une équipe et, pour certains emplois, en relation radiotéléphonique avec les agents de conduite. Les déplacements sont possibles.
Formation : niveau II ou III (bac +2 à bac +5)

  • Agent / responsable de planning

Il ou elle planifie tout ou partie des opérations de transport routier de personnes d’un site d’exploitation, selon la réglementation et les règles de sécurité des biens et des personnes, dans un objectif de qualité (service, coût, délai). Il ou elle peut exercer des activités de gestion de l’exploitation (planning des conducteurs, affectation des véhicules, gestion du parc, régulateur du trafic, traitement administratif des données d’exploitation…), pour un type de clientèle spécifique (scolaires, tourisme…), pour une zone géographique déterminée ou pour l'ensemble du réseau.
Formation : titre professionnel TSTP (technicien supérieur transport de personnes de l’ENSTV – École nationale supérieure du transport de voyageurs), titre professionnel RPTP (Responsable production transport de personnes de l’ENSTV), le permis D peut être requis.

  • Chef de ligne

Il ou elle optimise la gestion de la ligne pour en assurer les résultats les plus satisfaisants au niveau financier et au niveau de l’exploitation générale des moyens techniques (flotte et outil de transport) et humain (équipes). Ses missions principales sont développées la stratégie commerciale, contrôler les résultats commerciaux, vérifier la conformité avec la réglementation européenne.
Formation : diplôme universitaire de gestion, école supérieur en commerce et en gestion,
titre professionnel TSTP (technicien supérieur transport de personnes de l’ENSTV – École nationale supérieure du transport de voyageurs), titre professionnel RPTP (Responsable production transport de personnes de l’ENSTV)

  • Chef d’atelier

Le chef d’atelier peut être aussi le chef de parc. C’est un métier au cœur de l’atelier. Il ou elle gère l’atelier intégré à l’entreprise. Il ou elle gère les commandes de stock des pièces des véhicules, assure ou fait assurer les réparations des véhicules, gère l’entretien périodique, les contrôles techniques et la mise en certifications des véhicules. Le chef d'atelier a l’esprit d’équipe, de management, est autonome et disponible.
Formation : bac professionnel ou technologique avec expérience bac pro maintenance de véhicules maintenance de véhicules automobiles option « véhicules industriels », ou encore un BTS après-vente automobile option « véhicules industriels ».

  • Responsable d’exploitation

Placé sous l'égide d'un directeur de filiale ou d'un chef d'agence, le directeur d’exploitation met en œuvre les moyens techniques, humains, financiers et commerciaux pour assurer le bon déroulement des opérations de transport qui lui sont confiées et en optimiser les performances économiques et financières. La mission de responsable d’exploitation dépend de la taille et de l’activité de l’entreprise. Elle peut s’exercer dans le domaine du transport routier, maritime, aérien ou dans une combinaison multimodale des opérations.
Formation : BTS transport et prestations logistiques, DUT gestion logistique et transport, titre responsable production transport logistique de l’ISTELI (Institut supérieur du transport et de la logistique internationale), titre manager opérationnel transports et logistique de l’EST-CFAMT (École supérieure des transports-CFAMT), titre manager transport logistique et commerce international de l'ISTELI, mastère spécialisé management de systèmes logistiques de l’IML (Institut international de management pour la logistique).

  • Comptable gestionnaire

Le comptable gestionnaire peut assister un chef d’entreprise ou un contrôleur de gestion et il ou elle doit maîtriser à la fois les techniques de gestion financière et comptable, d’informatique de gestion, de gestion du personnel, d’analyse de prestation transport et logistique. En collaboration étroite avec son responsable de service ou la direction, il ou elle sera amené(e) à travailler avec l’ensemble des services de l’entreprise tels que l’exploitation, le commercial.
Formation : formation “spécialisation aux techniques de gestion du transport” de l’IGCIT (Institut de gestion comptable et informatique du transport) après un bac +2, BTS comptabilité gestion.

  • Commercial transport

Le commercial transport exerce en entreprises industrielles, commerciales afin de commercialiser la prestation de transport et de logistique de l’entreprise. Il ou elle gère la relation client dans sa globalité. Il ou elle le fait à partir de la définition de la stratégie commerciale de l’entreprise en relation avec l’exploitation et la direction. Le commercial doit maîtriser les aspects techniques du domaine du transport.
Formation : en apprentissage : BTS transport et prestations logistiques, 
DUT gestion logistique et transport. En professionnalisation : BTS transport et prestations logistiques, DUT gestion logistique et transport, titre RPTL
.

 


© Monkey Business - Fotolia.com

LIENS UTILES

Patrick Cumant, président de la FNTV Centre (Fédération nationale des transports de voyageurs) et directeur général des Transports d'Eure-et-Loir.

Qu’est-ce que les métiers du transport routier de voyageurs ?
Les métiers du transport routier de voyageurs regroupent le transport interurbain régulier, le transport scolaire, le transport adapté (dédié aux personnes handicapées ou vieillissantes) et les autocars de tourisme. 


Quelles tendances en matière de recrutement ?

C'est un domaine qui recrute beaucoup : entre 2001 et 2012 plus de 4 500 emplois ont été créés en Région Centre, soit environ 400 emplois par an ! Et la dynamique va s'accentuer dans les années qui viennent, d'une part parce que le secteur va connaître de nombreux départs à la retraite et d'autre part parce qu'il va être amené à répondre à de nouveaux besoins, en lien notamment avec le vieillissement de la population.


De grands besoins et pas assez de candidats, pourquoi ?

Les entreprises peinent à trouver des candidats car nos métiers sont mal connus et mal considérés, en raison notamment de la prédominance des emplois à temps partiel. De plus, il n'existe aucune formation Éducation nationale spécifique. Nous sommes donc obligés d'avoir une attitude proactive pour aller à la rencontre des demandeurs d'emploi et enrichir notre vivier de collaborateurs.