Les métiers du tourisme
 

Les métiers du tourisme

par Scripto Sensu pour le GIP Alfa Centre.
|
Commercialiser des prestations de transport, prendre la responsabilité d'une exploitation ou bien encore gérer la comptabilité, le secteur du tourisme fait appel à de multiples compétences.

Après le bac

  • Conseiller en voyage / billettiste

Il conseille en voyages et renseigne ses interlocuteurs sur les prestations qu'il vend et leur fournit la documentation adaptée. Besoins, préférences, goûts, budget… tous ces éléments lui importent pour proposer aux clients différentes formules.
Formation : BTS tourisme, BTS management des unités commerciales.

  • Vendeur(se) conseil en voyages d’affaires ou de tourisme

Le ou la vendeur(se) conseil en voyages d’affaires et de tourisme informe et conseille la clientèle pour leurs voyages professionnels et de loisirs. Il ou elle recherche les disponibilités et réserve les prestations. Le vendeur conseil en voyages d’affaires et de tourisme réalise également des opérations de suivi après-vente.
Son emploi s'organise autour de trois activités principales : sélectionner et réserver les prestations nécessaires à un voyage, vendre des voyages à forfait, construire et commercialiser des voyages.
Formation : titre vendeur conseil en voyages d’affaires et de tourisme de l'EPT-IFAV (École Pratique du Tourisme - Institut de Formation des Agences de Voyages), BTS tourisme.

  • Chef d’atelier (le chef d’atelier peut être aussi le chef de parc)

C’est un métier au cœur de l’atelier. Il ou elle gère l’atelier intégré à l’entreprise. Le chef d’atelier gère les commandes de stock des pièces des véhicules, assure ou fait assurer les réparations des véhicules, gère l’entretien périodique, les contrôles techniques et la mise en certifications des véhicules. Il ou elle a l’esprit d’équipe, de management, est autonome et disponible.
Formation : bac professionnel ou technologique avec expérience, bac pro maintenance de véhicules, maintenance de véhicules automobiles option « véhicules industriels » ou encore un BTS après-vente automobile option « véhicules industriels ».

  • Responsable d’exploitation

Placé sous l'égide d'un directeur de filiale ou d'un chef d'agence, le directeur d’exploitation met en œuvre les moyens techniques, humains, financiers et commerciaux pour assurer le bon déroulement des opérations de transport qui lui sont confiées et en optimiser les performances économiques et financières. La mission de responsable d’exploitation dépend de la taille et de l’activité de l’entreprise. Elle peut s’exercer dans le domaine du transport routier, maritime, aérien ou dans une combinaison multimodale des opérations.
Formation : BTS transport et prestations logistiques, DUT gestion logistique et transport, titre responsable production transport logistique de l’ISTELI (Institut Supérieur du Transport Et de la Logistique Internationale), titre manager opérationnel transports et logistique de l’EST-CFAMT (École Supérieure des Transports-CFAMT), titre manager transport logistique et commerce international de l'ISTELI, mastère spécialisé management de systèmes logistiques de l’IML (Institut International de Management pour la Logistique).

  • Comptable gestionnaire

Le comptable gestionnaire peut assister un chef d’entreprise ou un contrôleur de gestion et il ou elle doit maîtriser à la fois les techniques de gestion financière et comptable, d’informatique de gestion, de gestion du personnel, d’analyse de prestation transport et logistique. En collaboration étroite avec son responsable de service ou la Direction, il ou elle sera amené à travailler avec l’ensemble des services de l’entreprise tels que l’exploitation, le commercial.
Formation : formation “spécialisation aux techniques de gestion du transport” de l’IGCIT (Institut de Gestion Comptable et Informatique du Transport) après un Bac +2, BTS comptabilité gestion.

  • Commercial transport

Il exerce en entreprises industrielles, commerciales afin de commercialiser la prestation de transport et de logistique de l’entreprise. Il gère la relation client dans sa globalité. Il ou elle le fait à partir de la définition de la stratégie commerciale de l’entreprise en relation avec l’exploitation et la direction. Il ou elle doit maîtriser les aspects techniques du domaine du transport.
Formation : en apprentissage, BTS transport et prestations logistiques.
 DUT gestion logistique et transport. En professionnalisation : BTS transport et prestations logistiques, DUT gestion logistique et transports, titre RPTL.



© JackF - Fotolia.com