Une aide Utile quand on baisse les bras
 

Une aide utile quand on baisse les bras

par Kogito.fr. Le 24/09/09 21:23.
|
Nicolas, bénéficiaire du dispositif régional "Assure ta rentrée"

En situation d’échec scolaire, Nicolas, 17 ans, s’est retrouvé sans solution de formation à la rentrée 2008. Grâce à l’opération "Assure ta rentrée", il a trouvé un appui et des conseils pour rebondir. Témoignage sur ce parcours qui l’amène aujourd’hui à préparer le métier de son choix.

Un parcours scolaire semé de difficultés

"Mon seul objectif était d’apprendre un métier". A 17 ans, Nicolas a enfin trouvé la voie qui lui correspond : un CAP en chaudronnerie, entamé depuis quelques semaines. Après un parcours chaotique de trois années, il évoque aujourd’hui l’accompagnement dont il a bénéficié avec le dispositif "Assure ta rentrée", pour "sortir de la spirale". Revenons en 2007. Nicolas redouble sa 4e à la Maison Familiale Rurale du Lochois car il a de grosses difficultés, notamment en français. Là-bas, grâce à l’enseignement par alternance, il découvre la vente, la plomberie, la mécanique… "

Ces périodes en entreprise m’ont fait comprendre que j’aimais travailler en équipe

et la mécanique m’intéressait, surtout la mécanique moto." Nicolas cherche alors une formation en ce domaine, "avec le soutien de [sa] mère". Il contacte le CAD* de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat d’Indre-et-Loire, qui gère la bourse de l’apprentissage. Tout se déroule alors pour le mieux ; il trouve par ce biais une place en CFA* dans la spécialité choisie ainsi qu’un employeur. Hélas, "quelques semaines avant la rentrée, mon patron m’a lâché… Septembre arrivant, je n’avais aucune autre piste et j’étais assez démoralisé". C’était sans compter sur l’opération "Assure ta rentrée"...

Une solution en vue avec Assure ta rentrée

Sans solution à la rentrée scolaire, Nicolas n’est hélas pas le seul. L’an passé en région Centre, 1026 jeunes de 16 à 20 ans connaissant des situations similaires ont été pris en charge dans le cadre d’"Assure ta rentrée". Mise en place par la Région et l’Education Nationale, cette opération mobilise les CIO*, les CAD des Chambres de Métiers, les Missions Locales, les PAIO… Toutes les structures capables d’accueillir ces jeunes et de leur apporter des réponses. Pour Nicolas, ce sera la Mission Locale de la Touraine côté Sud. Ici, il rencontre une conseillère qui va l’aider à rebondir. Après des entretiens pour faire le point et étudier toutes les pistes possibles, ils conviennent ensemble qu’une classe de 3e CIPPA serait la plus adaptée. Comme l’explique cette conseillère, Evelyne Epstein, "cela lui permettait de rester scolarisé, tout en suivant des stages pour explorer d’autres métiers que la mécanique moto". Nicolas n’y passera que 6 mois : "La CIPPA m’a donné envie de voir de nouvelles choses mais il y avait aussi de l’enseignement général et ça, décidément, ce n’est pas fait pour moi." Il sortira toutefois de cette expérience écourtée "motivé à prendre son avenir en main".

L’accompagnement vers un projet professionnel

Nicolas se tourne donc à nouveau vers la Mission Locale, pour assurer sa rentrée 2009. Conseils personnalisés, visites d’entreprises, simulations d’entretiens d’embauche… L’objectif est de construire un projet professionnel. Passionné de bricolage, il accepte alors de participer à un chantier de rénovation encadré par l’association des Compagnons Bâtisseurs : "Il y avait des personnes de différentes nationalités. Pendant deux semaines, dans un camping en Touraine, nous avons tous ensemble rénové un mur de pierre". Plus autonome depuis cette aventure, Nicolas décide de devenir chaudronnier. "J’aime souder et travailler la ferraille, le métal, comme en mécanique. C’est un métier que j’avais approché lorque j’étais à la MFR et je me souviens que ça m’avait plu aussi." Nicolas passe à l’action, se renseigne sur les formations, prospecte des entreprises. Bingo ! Il trouve une place au CFA de l’industrie à Châteaudun (28), épaulé par la Mission Locale, puis un contrat d’apprentissage à Azay-le-Rideau (37). Inscription, hébergement, déplacements… Le dispositif "Assure ta rentrée" permet aussi de régler des questions pratiques, "une aide utile lors des démarches quand on baisse un peu les bras" souligne Nicolas. Son parcours aura duré plus d’un an, mais aujourd’hui il a confiance, "cette rentrée 2009 sera la bonne".

Sigles utilisés
CAD : Centre d’aide à la Décision
CFA : Centre de Formation d’Apprentis
CIO : Centre d’Information et d’orientation
PAIO : Permanence d’Accueil, d’Information et d’Orientation
CIPPA : Cycle d’insertion professionnelle par alternance
MFR : Maison Familiale Rurale

Quelques liens pour aller plus loin

Etoile - Mode d’emploi du dispositif "Assure ta rentrée"

Etoile - Coordonnées des CIO en région Centre


Kogito.fr 

© Photo : James Thew - Fotolia.com