Trouver son orientation grâce à un DIMA
 

Trouver son orientation grâce à un DIMA

par Kogito pour le GIP Alfa Centre - mise à jour 07/06/2017. Le 15/06/12 14:42. Localisation : 37.
|
Zoom sur le dispositif d’initiation aux métiers en alternance
Vous êtes collégien et souhaitez découvrir le milieu professionnel ? Le DIMA (Dispositif d’Initiation aux Métiers en Alternance) vous permet d’alterner cours et stage en entreprise pendant un an, tout en restant sous statut scolaire.

Prendre son avenir en main

Dans quelques semaines, Alexandre signera un contrat d’apprentissage en boulangerie-pâtisserie. Cette perspective ravit le jeune homme de 15 ans qu’a priori rien ne prédestinait à cette orientation. "Au collège, j’étais un élève turbulent, j’avais de mauvaises notes et je m’ennuyais. Je ne me sentais pas à ma place." Au cours de sa 4e, Alexandre demande à quitter le système scolaire classique et à faire un stage d’observation dans le monde du travail. "J’avais envie de découvrir le milieu de l’entreprise et j’ai choisi d’aller en boulangerie." L’expérience porte ses fruits et dépasse l’objectif de l’adolescent qui se passionne pour ce secteur. Encouragé par sa mère, il décide d’aller plus loin en postulant à un DIMA (Dispositif d’Initiation aux Métiers en Alternance). Le garçon intègre le dispositif à la rentrée de septembre dernier : "C’est un vrai coup de pouce. Je me rends compte que je suis bon à quelque chose et qu’on me donne ma chance."

Découvrir des métiers par l’alternance

Succédant aux Classes Préparatoires à l’Apprentissage (CPA), le DIMA permet à des collégiens de 15 ans minimum de découvrir un ou plusieurs métiers en alternance, le temps d’une année scolaire. Après en avoir fait la demande auprès de son établissement d’origine, le jeune signe une convention d’accueil dans un CFA, un CFA agricole, ou un lycée professionnel. Il alterne alors une semaine de cours et une semaine de stage en entreprise. En région Centre, 331 jeunes suivent actuellement cette formation gratuite, non rémunérée et financée par le Conseil Régional. Sous statut scolaire et non apprentis, ils ont toutefois accès à des aides en matière d’hébergement et de restauration.
31 jeunes expérimentent le dispositif au CFA de la Ville de Tours. Si chacun a son propre vécu, tous ont des points communs : "Ce sont des adolescents très fragiles en situation d’échec scolaire. Ils n’ont pas confiance en eux, constate Christine Lecoq-Sureau, directrice de l’établissement. Mais le DIMA n’est pas une voie de relégation ! Pour intégrer le dispositif, il faut se montrer extrêmement motivé." Comme au collège, les jeunes suivent des cours fondamentaux (maths, français, langues vivantes, histoire, etc.) "Avec eux, nous organisons des ateliers d’écriture, de slam, de vidéo. L’approche est différente. Notre but : qu’ils s’impliquent et ne soient plus passifs vis-à-vis du savoir, précise Christine Lecoq-Sureau. Il faut tout mettre en œuvre pour que ces jeunes ne décrochent pas de la formation."

Plusieurs possibilités d’orientation

Durant toute la formation, deux tuteurs accompagnent chacun des adolescents : un tuteur pédagogique au CFA et un tuteur professionnel au sein de l’entreprise. Au fur et à mesure de leur(s) stage(s), les élèves se voient confier de plus en plus de responsabilités. "Au début, j’observais beaucoup, je participais au ménage de la boulangerie, témoigne Alexandre. Maintenant, je prépare moi-même certains desserts. On me fait confiance, je me sens considéré comme un adulte." Quand il sera en apprentissage, le jeune homme compte préparer un CAP de boulanger-pâtissier. "Ils sont plusieurs à vouloir poursuivre leurs études, explique la directrice du CFA de la Ville de Tours. Pour cela, ils peuvent choisir la voie de l’apprentissage, comme Alexandre, ou décider de retourner au collège ou en lycée professionnel pour préparer un CAP, un baccalauréat professionnel…"

Quelques liens pour aller plus loin


Le DIMA sur le site Onisep

Le DIMA sur le site de l’Académie d’Orléans-Tours
Le CFA des Douets, Ville de Tours

Le DIMA sur le site service-public.fr

© Photo : Natalia D. - Fotolia.com