Le Service Civique : mode d’emploi
 

Le Service Civique : mode d’emploi

par Kogito.fr pour le GIP Alfa Centre. Le 19/11/10 11:01.
|
Informations pratiques pour accueillir un jeune volontaire
Ouvert aux associations et aux organismes publics, le Service Civique permet d’accueillir de jeunes volontaires afin de leur confier des missions au service de l’intérêt général. Le point sur ce dispositif.

Le Service Civique : pour qui, pourquoi ?

Vous représentez une association, une ONG, une fondation ou une collectivité territoriale ? Le Service Civique vous permet d’engager un jeune de plus de 16 ans* pour une "mission utile à la société". Créé début 2010 en remplacement du service civil, ce dispositif représente "un engagement volontaire pour l’accomplissement d’une mission d’intérêt général d’une durée de 6 à 12 mois reconnue prioritaire pour la Nation et représentant au moins 24 heures hebdomadaires". A ce jour, près de 6 000 jeunes volontaires se sont déjà investis dans des missions auprès d’organismes. Il devrait y en avoir 10 000 d’ici fin 2010 et 75 000 d’ici 2014. Participer à des projets éducatifs dans les quartiers défavorisés, sensibiliser à la protection de l’environnement, lutter contre les discriminations… Telles peuvent être les missions réalisées dans le cadre du Service Civique. Environnement, santé, solidarité, culture… elles s’articulent autour de neuf thématiques. Elles peuvent aussi s’effectuer dans le cadre de "grands programmes" nationaux. Il s’agit par exemple des opérations "Lutter pour l'hébergement des personnes sans abris", "Atlas de la biodiversité dans les communes" ou encore "Programme en Haïti" qui propose à 150 volontaires de contribuer à la reconstruction du pays affecté par le séisme du 12 janvier 2010.

 

Comment accueillir un volontaire ?

Quelles démarches effectuer pour accueillir un volontaire en Service Civique au sein de son organisme ? Tout d’abord, la structure (personne morale de droit public ou organisme sans but lucratif) doit obtenir un agrément. Il est délivré par l’Agence du Service Civique** ou les Directions Régionales de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale. Cet agrément s’obtient en constituant un dossier après inscription sur le site Internet du Service Civique et existe dans une version simplifiée pour les structures déjà agréées en volontariat associatif, en service civil volontaire ou en volontariat civil de cohésion sociale et de solidarité. Une fois l’agrément obtenu, l’organisme d’accueil peut alors publier des annonces de missions directement en ligne. Identifié sur le site du Service Civique, il peut formuler ses annonces de missions à pourvoir : description de la mission, durée, lieu, contacts… A noter : pour qu’une annonce atteigne son public, il est conseillé de la publier deux mois avant le début de la mission. Les volontaires peuvent les consulter à l’aide du moteur de recherche et y postuler en ligne ou par téléphone. Les structures d’accueil peuvent également rechercher un volontaire sur le site du Service Civique. Plus de 20 000 profils sont consultables via un moteur de recherche multicritères : département, région et thématique de la mission souhaitée.

Le point sur les aides

Tout jeune engagé en Service Civique perçoit une indemnité mensuelle  payée par l'Etat. Ce dernier verse également, aux associations, une aide de 100 euros afin de couvrir une partie des coûts exposés pour l’accueil et l’accompagnement du volontaire : alimentation, hébergement, transport… En contrepartie, l’association doit reverser au jeune une indemnité d’un montant mensuel ou son équivalent en nature (chèques déjeuner, etc). Le jeune bénéficie par ailleurs d'une couverture sociale intégrale prise en charge par l’Etat, y compris dans le cadre d’une mission à l’étranger. D'autre part, un accompagnement doit favoriser le bon déroulement de sa mission : phase de préparation avec un tuteur, soutien à la réalisation des actions confiées, formation citoyenne et appui dans "sa réflexion sur son projet d'avenir".

* Une autorisation parentale est nécessaire pour les jeunes de 16 à 18 ans. Les personnes ayant plus de 25 ans sont également concernées par le dispositif : un volontariat de service civique, d'une durée de 6 à 24 mois, leur est ouvert (seuls les moins de 25 ans devant être indemnisés).
** Constituée sous forme de Groupement d'intérêt public (GIP), cette agence associe l'Etat, l'Acsé (Agence nationale pour la cohésion sociale et l'égalité des chances), l'INJEP (Institut national de la jeunesse et de l'éducation populaire) et l'association France-Volontaires.
*** Lorsque l’engagé est titulaire d’une bourse sur critères sociaux de l’enseignement supérieur au titre du 5e échelon ou au-delà, bénéficiaire ou appartenant à un foyer bénéficiaire du revenu de solidarité active, l’indemnité est par ailleurs majorée de 100 euros.

A consulter sur Etoile

Le Service Civique : "une expérience valorisante"

Quelques liens pour aller plus loin

Le site officiel du Service Civique : inscription, informations pratiques et guides à télécharger
Site de l’INJEP : informations sur le Service Civique
CRIJ de la région Centre : information et orientation pour les jeunes intéressés par le Service Civique