Etude « Service Civique : quel bilan ? Quelles perspectives ?
 

Etude « Service Civique : quel bilan ? Quelles perspectives ?

par GIP Alfa Centre-Val de Loire (Pad). Le 26/06/17 08:22.
|
Selon ce rapport du Conseil Economique Social et Environnemental (Cese), le dispositif est en passe de faire ses preuves mais des précautions sont à prendre pour une généralisation réussie.

 

Les révoltes dans les banlieues en 2005 ainsi que la vague d’attentats que traverse notre pays depuis 2015 ont conduit les pouvoirs publics à se saisir de la jeunesse comme vecteur du vivre ensemble.

 

Le Service Civique porte en lui cette ambition, si bien qu’à l’occasion de ses cinq ans en mars 2015, le Président de la République a annoncé son universalisation afin que chaque jeune qui souhaite s’engager sur une mission d’intérêt général puisse le faire. S’il n’est pas clairement remis en cause aujourd’hui, la tentation est grande pour certain.e.s responsables politiques de lui conférer un caractère obligatoire et plus contraignant, voire militaire pour les plus nostalgiques de la conscription nationale.

 

Convaincu que le Service Civique doit rester volontaire et par la pertinence de sa généralisation, le CESE avance plusieurs pistes pour offrir des missions de qualité et en nombre suffisant, tout en veillant à ce que les objectifs de mixité sociale et de cohésion nationale qui lui sont fixés par la loi du 10 mars 2010 soient atteints.

 

 

Pour en savoir plus et consulter l'étude "Service civique : quel bilan ? quelles perspectives ?"