Mieux gérer sa vie professionnelle avec le CPA (compte personnel d’activité)
 

Mieux gérer sa vie professionnelle avec le CPA (compte personnel d’activité)

par Direccte Centre-Val de Loire. Le 02/02/17 09:41.
|
Effectif depuis le 1er janvier 2017, le CPA (compte personnel d’activité) donne à chacun les moyens de gérer sa carrière et de sécuriser ses transitions professionnelles en conservant ses droits.

Qu'est-ce que le CPA ?

De plus en plus de personnes (salariés, demandeurs d’emploi, entrepreneurs...) changent de situation professionnelle au cours de leur vie. Le compte personnel d’activité ou CPA est un outil destiné à aider les actifs à construire leur parcours professionnel. Il regroupe :

Le compte personnel de formation (CPF) : il permet à toute personne active d’acquérir des droits à la formation et de les mobiliser tout au long de sa vie professionnelle.
Le compte prévention pénibilité (CPP) : tout actif exposé à des facteurs de risque de pénibilité dans le cadre de son activité professionnelle cumule des points. Ces points, comptabilisés dans le CPP, sont convertibles en formation, temps partiel ou retraite anticipée.
Le compte d’engagement citoyen (CEC) : il recense les activités de bénévolat ou de volontariat. Certaines de ces activités ouvrent un droit à la formation.

A qui s'adresse le CPA ?

Pour tous : le CPA concerne tous les actifs à partir de 16 ans et tous les statuts (salariés du secteur privé, demandeurs d’emploi, fonctionnaires ou travailleurs indépendants).

Pour tous ceux ayant des besoins particuliers : des dispositifs et services spécifiques répondent aux besoins particuliers de certains actifs : jeunes de moins de 26 ans sortis sans diplôme du système éducatif, salariés peu qualifiés, salariés exposés à des métiers pénibles, bénévoles et volontaires, créateurs ou repreneurs d’entreprise.

Comment créer son compte CPA ?

Il faut ouvrir un compte accessible sur internet et application mobile. À partir de janvier 2017, chaque actif peut créer son compte sur internet ou application mobile.

Les salariés du secteur privé et les demandeurs d’emploi ont accès au CPA depuis janvier 2017. Les fonctionnaires, les agents publics, les agents des chambres consulaires peuvent aussi créer leur compte dès janvier 2017 mais leurs comptes formation ne seront crédités des droits acquis en 2017 qu’au 1er janvier 2018. Les travailleurs indépendants auront accès au CPA à partir du 1er janvier 2018.

 

Le site internet du CPA

Le site Internet du CPA propose de nombreux services numériques. Il permet de :

 

  • Connaître ses droits à la formation professionnelle : les utilisateurs peuvent consulter leurs droits acquis au titre du compte personnel de formation (CPF), du compte d’engagement citoyen (CEC) et du compte prévention pénibilité (CPP).
  • S’informer sur un métier et construire un projet professionnel : le portail permet à l’utilisateur d’obtenir des informations sur un métier. Des services innovants facilitent l’identification des compétences et des atouts, et la construction d’un projet professionnel individuel.
  • Rechercher une formation adaptée : le site Internet du CPA recense les formations qualifiantes et éligibles au compte personnel de formation.
  • Consulter ses bulletins de paie dématérialisés.

 

Pour en savoir plus :

Le CPA en bref

moncompteactivite.gouv.fr

Le CPA sur le site du Ministère du Travail

A télécharger :

Infographie sur le CPA (pdf)

Plaquette CPA à destination du grand public (pdf)

Plaquette CPA à destination des entreprises (pdf)

 


 

Etoile Info

GIP_ALFA-BANNIERES_600_400.jpg

A lire aussi

cpa

Effectif depuis le 1er janvier 2017, le CPA (compte personnel d’activité) donne à chacun les moyens de gérer sa carrière et de sécuriser ses transitions professionnelles en conservant ses droits.

Le bilan de compétences accessible avec le CPF

A partir du 1er janvier 2017, les actions de formation permettant de réaliser un bilan de compétences sont éligibles au Compte Personnel de Formation.

Pour faciliter l’accès à la VAE (Validation des Acquis de l’Expérience), plusieurs nouveautés sont apportées par la loi El Khomri (dite loi Travail) du 8 août 2016 : durée minimale d’expérience, congé VAE et cas des salariés en CDD.