Visa Pro numérique à distance : « un accompagnement personnalisé pour apprendre à créer un site web »
 

Visa Pro numérique à distance : « un accompagnement personnalisé pour apprendre à créer un site web »

par Kogito. Le 02/06/20 11:40. Localisation : 37.
|
Le Visa Pro numérique de l’Aftec de Chinon, débuté le 12 mars dernier, a été réalisé à distance. Evelyne, stagiaire, et Ghislaine Beun, coordinatrice de la formation professionnelle, racontent comment elles se sont adaptées.

"Je m’attendais à une initiation mais, avec notre formatrice Sophie Lagrée, nous avons eu une formation personnalisée. J’ai eu plus que ce à quoi je m’attendais" se réjouit Evelyne, bénéficiaire d'un Visa Pro numérique organisé par l’Aftec de Chinon.

Cette ancienne infirmière de 60 ans, qui faisait de la prévention santé en entreprise depuis douze ans, a perdu son travail en 2018. Après avoir cherché une nouvelle activité, sans succès, elle souhaite désormais se tourner vers l’éducation et pourquoi pas animer des ateliers philosophiques pour les enfants. Pour compléter cette source de revenus, elle aimerait également trouver une activité rémunérée à temps partiel, toujours en relation avec l’éducation ou bien avec la rédaction d’articles sur le web.

Passionnée de lecture et d’écriture, Evelyne a souhaité améliorer ses compétences digitales. "Je sais faire une recherche sur Internet, déceler des fakes news, rédiger des mails mais je ne savais pas créer un site ou un blog. J’étais aussi une grande frileuse des réseaux sociaux. Je les utilisais très peu et je voulais quelqu’un qui me rassure par rapport à cela", commente-t-elle. Et de préciser : "Si je dois animer des ateliers de philosophie avec des enfants, il faut que je me forme à ces réseaux pour accéder aux mêmes choses qu’eux et échanger sur ce qui les intéresse.

Pour que ce Visa Pro numérique puisse avoir lieu, l’Aftec et les douze apprenants ont dû s’adapter. Suite à l’annonce du confinement, la formation débutée le 12 mars a en effet été réalisée à distance après une journée en présentiel seulement. "Jusqu’à maintenant, nous faisions très peu de formations à distance mais, après avoir discuté avec la formatrice, nous nous sommes dit que ce Visa s’y prêtait. Les participants étaient équipés et connaissaient déjà l’outil informatique. Avec des grands débutants, qui ont vraiment besoin d’être rassurés dans l’utilisation de l’outil, cela n’aurait pas été possible", explique Ghislaine Beun, coordinatrice de la formation professionnelle à l’Aftec de Chinon.

Chaque apprenant a créé son propre site internet

Après un temps d’adaptation et d'organisation, le Visa a repris le 30 avril. Cette nouvelle organisation a parfaitement convenu à Evelyne : "Le lundi, nous avions un cours, le mardi un créneau personnalisé destiné à répondre à nos questions, puis nous avions de nouveau un cours deux jours plus tard. Nous avions donc du temps pour faire des recherches et avancer notre site", développe-t-elle. Outre l’utilisation des réseaux sociaux, la création et l’animation d’un site web personnel ou professionnel étaient au cœur du programme. Chaque apprenant a créé le sien. L'occasion d’apprendre à utiliser le CMS* Wordpress, à ajouter des images, de la musique ou des vidéos, à rédiger des contenus… "Je suis autonome donc le travail personnel s’organisait très facilement. Quand le projet me plaît, je peux passer dix heures à travailler sans problème" confie Evelyne.

Quelques jours après la fin de son Visa, l’apprenante ne regrettait pas sa participation à distance. "Je suis ravie car c’est un enseignement réalisé par une professionnelle de terrain. Il n’y a rien de mieux que d’être formé par des professionnels qui aiment transmettre et qui pratiquent au quotidien parce que ça colle à la réalité, aux besoins, à la tendance du moment."

* Content management system - Système de gestion de contenu