Entreprises d’entraînement pédagogique : de la fiction à la réalité.
 

Entreprises d’entraînement pédagogique : de la fiction à la réalité

par Scripto Sensu pour le GIP Alfa Centre. Le 15/05/13 15:34. Localisation : 36,37.
|
Nées dans les années quatre-vingt-dix, les entreprises d’entraînement pédagogique offrent une formation ou un perfectionnement dans un environnement quasi-identique à une entreprise réelle. Les compétences du tertiaire, en live !

L’entreprise comme si on y était

« La personne en formation dans une entreprise d’entraînement pédagogique (EEP) est immergée dans une PME fictive qui commercialise un produit ou service, lui aussi fictif. Le stagiaire occupe une fonction précise et réalise l’ensemble des tâches et missions rattachées à son rôle » explique Walter Anaya, responsable formation à l’AFPP de Tours. Le produit est fictif mais les stagiaires font de vrais bons de livraison, factures, bulletins de paie ou encore déclarations de TVA, sous la houlette d’un formateur remplissant le rôle de responsable de service. Ancienne stagiaire, Nathalie Godard se souvient de son passage chez Vert-Amande, l’EEP de Châteauroux qui commercialise des vêtements. « Alors en reconversion du métier de vendeuse à celui d’assistante commerciale, j’ai participé à la création du catalogue de vêtements. Il m’a fallu deux semaines pour être à l’aise entre réel et fiction, entre cours théoriques et pratiques en plateau. ».

Une formation adaptée à ses publics

« Chaque parcours est individualisé en fonction des objectifs du stagiaire, précise Walter Anaya. Il peut s’agir d’un simple perfectionnement sur la paie par exemple ou, comme le propose l’EEP Portetsuit de Tours, d’un parcours qualifiant permettant d’obtenir un titre professionnel ». Un parcours sans qualification dure en moyenne 370 heures maximum pour reprendre confiance ou développer ses compétences en comptabilité, ressources humaines, vente-achat, communication ou secrétariat. Pour Nathalie Godard, en recherche d’emploi lors de sa formation « Me rendre tous les jours sur mon lieu de travail était très important. J’ai vraiment apprécié la flexibilité de cette formation qui nous permettait de partir en cas d’embauche ».

Chaque EEP accueille de 50 à 90 stagiaires par an, qu’ils soient demandeurs d’emploi ou salariés bénéficiaires du CIF (congé individuel de formation). Ces derniers sont inscrits via l’intermédiaire de Pôle Emploi, de la Mission Locale, de Cap Emploi, du Conseil général, mais aussi d’entreprises dans le cadre du CIF (congé individuel de formation) ou du contrat de sécurisation des parcours après un licenciement économique. Le dispositif est financé par la Région Centre avec, dans certains cas, l’appui du Fonds Social Européen.

 

Liens utiles


Le plus d'Etoile

Les Entreprises d'entraînement pédagogique

Les formations 

Les adresses

 

Crédit photo : fotolia