VAE : des demandeurs d’emploi se qualifient comme ouvriers du paysage
 

VAE : des demandeurs d’emploi se qualifient comme ouvriers du paysage

par Kogito pour le GIP Alfa Centre. Le 16/03/15 13:40. Localisation : 45.
|
Une expérimentation associant ministère du Travail, AFPA et Pôle emploi
Grâce à un accompagnement et une formation sur mesure, sept demandeurs d’emploi ont pu engager une Validation des acquis de l’expérience (VAE) pour préparer le Titre professionnel d’ouvrier du paysage. Un projet mené dans le Loiret en 2014

Un titre pour retrouver un emploi plus facilement

"J'ai exercé comme paysagiste pendant près de vingt ans mais je n'avais aucun diplôme. Etant au chômage, je me suis dit qu'une qualification me donnerait un coup de pouce pour retrouver du boulot, que ça m'ouvrirait plus de portes" confie Christian. En mai dernier, à 51 ans, il a engagé une Validation des acquis de l'expérience (VAE) en vue d'obtenir le Titre professionnel (TP) d'ouvrier du paysage, un diplôme de niveau V délivré par le ministère chargé de l'Emploi . Une démarche individuelle menée dans le cadre d'une action collective associant le ministère du Travail (DGEFP*), l'AFPA*, Pôle emploi et le Point Relais Conseil (PRC*) du Loiret : sept demandeurs d'emploi du Loiret – dont Christian – y ont participé courant 2014, avec tous le même objectif et souvent la même motivation. Ainsi Gaëlle, 44 ans, souhaitait acquérir "un titre permettant de postuler plus facilement auprès de certaines structures ; les collectivités par exemple, qui demandent en général le CAP* ou une qualification équivalente".

La VAE comme outil d'insertion professionnelle

Mettre en avant la VAE comme outil d'insertion professionnelle et de sécurisation des parcours, favoriser l'accès au dispositif et la réussite pour des demandeurs d'emploi : telles sont les ambitions de ce projet lancé au plan national et décliné en région Centre. Dans le Loiret, le choix du Titre professionnel d'ouvrier du paysage est parti d'un constat : "C'est un métier en tension où il y a d'un côté des offres d'emploi, de l'autre des demandeurs d'emploi en masse qui ont de l'expérience mais pas toujours les diplômes correspondants, explique Stéphane Bon, directeur relations stagiaires à la direction régionale AFPA Centre. Il s'agissait d'aider des personnes à valoriser leurs acquis en les accompagnant vers la certification." Une idée "un peu novatrice" est au cœur de cette initiative ; elle consiste à proposer en amont à chaque bénéficiaire des modules de formation préparatoires en fonction de ses besoins.

En amont, des formations adaptées aux besoins

Cette action a été mise en œuvre avec la collaboration du PRC* du Loiret. Lors de la première étape de l'expérimentation, une réunion d'information puis des entretiens individuels ont été organisés afin d'identifier des demandeurs d'emploi candidats, soit sept personnes au total. Ensuite, une équipe pluridisciplinaire (composée d'un psychologue du travail, d'un formateur au TP Ouvrier du paysage et d'un référent VAE) est intervenue dans le cadre de l'accompagnement. Son rôle : "analyser avec chacun les compétences déjà acquises et définir le cas échéant l'écart avec les compétences manquantes pour se présenter aux épreuves de mises en situation devant le jury, cela sur la base du référentiel du titre professionnel, précise Stéphane Bon. Le but était d'établir le positionnement spécifique nécessaire dans une logique d'individualisation de la formation." Car si les candidats ont bénéficié en moyenne de 150 heures de formation avant la certification, "nous avons vraiment fait du sur mesure en matière de contenus et de pédagogie".

Une logique d'individualisation des parcours

Pour Christian, la préparation n'a duré que deux semaines et demie. "Je savais déjà tailler et je me sentais à l'aise sur la maçonnerie, l'engazonnement… J'avais juste besoin des modules arrosage et phytosanitaire pour compléter mes connaissances techniques, et surtout d'une remise à niveau en reconnaissance des végétaux." Gaëlle a elle dû suivre le parcours intégral de cinq semaines. "Je faisais partie des stagiaires les moins expérimentés. Grâce à cette formation, j'ai appris par exemple une méthode de pose de bâche en fossé, j'ai revu comment réaffûter une chaîne de tronçonneuse, etc." La conclusion pour Gaëlle ? Un titre professionnel validé le 5 décembre dernier. "Je me suis sentie soulagée et satisfaite de cette reconnaissance par des professionnels, qui j'espère va m'aider à relancer mes recherches d'emploi." Christian a lui aussi décroché son titre ainsi qu'un CDD de trois semaines : "L'idéal serait maintenant que ce contrat perdure en 2015…"

Le bilan final dans le Loiret est le suivant : 7 personnes ont passé leur examen, 5 ont été diplômées, une a validé partiellement le titre et un stagiaire a échoué.


* Sigles utilisés
AFPA : Association nationale pour la formation professionnelle des adultes
DGEFP : Direction générale de l'emploi et de la formation professionnelle
PRC : Point relais conseil VAE (les PRC sont un dispositif régional, il y en a 6 sur le territoire)
VAE : Validation des acquis de l'expérience


© photo : Mypurgatoryyears /Istock

Quelques liens pour aller plus loin

Site Etoile – La rubrique VAE (espace public)
Site Etoile – L'espace pro VAE
Portail officiel de la Validation des acquis de l'expérience (VAE)
Outil "Votre parcours VAE"